Aujourd'hui



De nombreux citoyens, en quête d’apaisement et de vérité de part et d’autre de la Méditerranée, s’efforcent de lutter contre l’ignorance et les préjugés.
Créée en 1985 à Paris, et présente sur l'ensemble du territoire au travers de sections régionales, l’association Coup de soleil (loi 1901) aspire à rassembler les gens originaires du Maghreb et leurs amis, quelles que soient leurs origines, géographique (Algérie, Maroc, Tunisie), culturelle (arabo-berbère, juive, européenne) ou historique (immigrés ou rapatriés). Ses activités sont essentiellement tournées vers l’information et la culture, dans le but de bâtir une société française sûre d’elle-même, ouverte au monde et fraternelle. Son action s’inscrit dans le cadre d’une communauté de destin entre les peuples de la Méditerranée occidentale.
Président-fondateur : Georges Morin
www.coupdesoleil.net

Régie par la loi de 1901, l’association Harkis et droits de l’Homme (A.H.D.H.)  a été créée à Paris en 2004 dans le but de développer une information indépendante de tout engagement partisan ou confessionnel, et de replacer la question des harkis dans l’histoire globale de la colonisation et de la décolonisation. Activités : interventions en milieu scolaire, colloques, participation à des initiatives citoyennes, manifestations culturelles etc.
Présidente-fondatrice : Fatima Besnaci-Lancou
www.harki.net

L'association Paroles et écriture a été fondée en 2001 à Sidi-Bel-Abbès sous l'impulsion d'un groupe de femmes, dont Maïssa Bey, soucieuses de promouvoir la culture, en particulier auprès du jeune public. Elle a donné naissance, avec le concours de la Communauté européenne et du Ministère de la Jeunesse et des Sports algérien, à la bibliothèque Paroles et écriture, inaugurée en 2005 à Sidi-Bel-Abbès.
Présidente : Khalida Taleb
Vice-présidente : Maïssa Bey


deux siècles plus tard...
Dilem, Liberté (quotidien national algérien), 19 décembre 2012.

(cliquer sur l'image pour agrandir)
Edito Le Soir d'Algérie: Climat de France, 27 décembre 2012.


journal L'Expression, 13 décembre 2011